Les trains de la gloire
23 janvier 2011, 12:32
Filed under: Culturel | Étiquettes: , ,

Le graf est une occupation risquée. Nombre de graffeurs se sont fait arrêter en plein « vandalisme » ou plein « création artistique » selon le point de vue. Et la régie des transports parisiens (RATP) consacre chaque année des milliers d’euros pour effacer les coups de bombes sur les rames de métro.


Ici le support n’est plus l’acier du wagon, mais le plastique de maquette, et les bombes peuvent être mises de coté au profit de marqueurs à base de peinture.

Le graf n’est désormais plus réservé à une bande de jeunes marginaux, friand de culture alternative mais un business comme un autre, une esthétique qui fait vendre.

Trains Of Fame



Le vrai visage des villes
14 novembre 2009, 1:06
Filed under: Actu, Culturel | Étiquettes: , , , ,

En exposant ces photographies sur les murs des plus grandes villes de façon sauvage, JR s’offre en quelque sorte, la plus grande galerie d’art au monde.

Il milite avec son œuvre pour un monde meilleur, pour la défense des droits de l’homme et des femmes dans les pays occidentaux mais aussi en Afrique, Moyen-Orient ou Amérique Latine.

En exposant dans la rue, JR peut toucher un maximum de gens et peut transmettre son message en offrant aux passants de Paris et Jerusalem, du Cambodge, d’Inde ou du Brésil, une réflexion sur le rôle de la photographie et de la place de l’art dans nos sociétés pour faire avancer des idées de tolérance et de respect de l’humain.

Reportage Face2Face (Metropolis sur Arte, 2007)

JR Photographe

Expo Women Are Heroes



Une femme et des pochoirs
15 mai 2009, 9:05
Filed under: Culturel | Étiquettes: , , , ,

Miss. Tic est connue pour ces peintures au pochoir qu’elle dissémine sur les murs de la capitale et dans plusieurs autres grandes villes. C’est dans les années 80, alors que le graffiti prend son essor aux Etats-Unis puis en France, que Miss. Tic commence à apposer sa marque et son style.

misstic4

Souvent composées d’un visage féminin, d’un chat ou d’une courte maxime, ses peintures attirent l’œil et s’exposent aux passants, conférant ainsi aux murs peints, une dimension poétique.

Miss. Tic s’est imposée avec un style volontairement provocant, que ce soit dans les positions suggestives de ces personnages ou dans les textes qui les accompagne.

2006-(45)

Dans un premier temps sauvages, ces peintures donnent lieux à des commandes, comme cet hommage à Léo Ferré sur les murs de la cité universitaire d’Orly.

missticorly

Aujourd’hui reconnue sur la scène artistique, Miss. Tic se tourne vers l’illustration de presse, avec des dessins pour Siné Hebdo et dans la déco, avec des stickers à coller chez soi.

Site officiel Myss. Tic