Un fou ordinaire…
13 février 2009, 9:55
Filed under: Lecture | Étiquettes: , , , ,

«Certains ne deviennent jamais fous… Leurs vies doivent être bien ennuyeuses.» Charles Bukowski

bukowski

Faché avec la lecture ? Un remède, lisez Bukowski !

Auteur de nombreux romans, nouvelles et poèmes sur sa vie quotidienne, ses histoires de cul, sa dernière cuite (pas encore finie !) ou encore ses difficultés à écrire ou trouver un job.

Sa façon d’écrire est direct et cru, ce qui le rend facile d’accès et ne laisse pas indifférent : soit on aime, soit on déteste.

Sur le plateau de la très sérieuse émission littéraire Apostrophes en 1978, animée par Bernard Pivot :

A découvrir entre autres :

Livres : Journal d’un vieux dégueulasse, Contes de la folie ordinaire, Women

Films : Barfly (avec Mickey Rourke) Factotum (avec Matt Dillon)



L’ultra-gauche se met à nue !
12 janvier 2009, 7:28
Filed under: Lecture | Étiquettes: , , , , ,

Récemment ressortie des cartons par les médias français pour désigner les présumés responsables de retard sur une ligne de TGV en Corrèze, l’expression « ultra-gauche » fait peur et renvoie inévitablement aux actes de malveillance, sabotages et n’ayons pas peur des mots aux actes de terrorisme !

Le collectif libertaire de Tarnac, œuvrant pour une société plus juste aurait pu être les personnages principaux du dernier roman de Jean-Bernard Pouy.

Auteur majeur du polar français, et depuis longtemps témoin et acteur des milieux libertaires, Jean-Bernard Pouy publie un roman plein d’humour et de rebondissements qui permettra à certains de découvrir les idées des anarchistes et leur façon d’appréhender le monde.

L’auto-gestion, le troc et l’échange en lieu et place du commerce, des représentants de groupes élus et révocables à tout moment, on est bien loin des actions terroristes mise en avant par notre ministre de l’intérieur national !

pouy

Pour en revenir au livre : un collectif libertaire décidé à faire passer la contre-société alternative à la vitesse supérieure organise son « université d’été » dans un camp naturiste. Parce qu’à poil on ne peut plus rien cacher ! Au programme, donc : plage, surf, amours libres et … prises de bec.

Un polar d’actualité qui ravira les amateurs du genre comme les autres !

Jean-Bernard POUY, Nus, Fayard Noir, 2007.



Truculences orientales
13 décembre 2008, 1:11
Filed under: Lecture | Étiquettes: , ,

Voici un de mes coups de cœur lecture de cette fin d’année.

Nasr Eddin Hodja aurait existé et vécu au XIIIe siècle en Anatolie (Turquie) et a servi au cours des siècles aux Turcs, Arabes et Persans comme source d’une sagesse malicieuse et critique des riches, des puissants et des dérives de la religion.

nasr-eddin_hodja

Sublimes paroles et idioties de Nasr Eddin Hodja, Pocket, 1994, 6 euros.


Le soleil et la lune

On aimait bien embarrasser Nasr Eddin avec des questions oiseuses, ou carrément impossibles à résoudre. Un jour, on lui demande :

– Nasr Eddin, toi qui est versé dans les sciences et les mystères, dis-nous quel est le plus utile, du soleil ou de la lune.

– La lune, sans aucun doute. Elle éclaire quand il fait nuit, alors que ce stupide soleil luit quand il fait jour.


Comment sauver un avare de la noyade

Un jour, Mustafa, le gros richard de la ville, réputé pour son âpreté au gain, tombe dans la rivière. Il ne sais pas nager; le courant commence à l’emporter, tandis qu’on l’entend appeler au secours.

Les riverains se précipitent; on se penche au-dessus pour tenter de l’attraper au passage :

– Donne la main, Mustafa, donne la main !

Mais les yeux exorbités, il regarde désespérément ses sauveteurs sans rien faire pour s’aider. Il est déjà presque trop tard lorsque Nasr Eddin surgit. Il écarte la foule et crie en lui tendant la main :

– Tiens, Mustafa, prends ma main, prends !